INFLUENCE

Flavie Cesard

Responsable des partenariats

Description

Jeanne Létinois Oudin

Chargée des partenariats

Description

Alice Loffredo

Chargée des partenariats

Description

La proposition de loiprésentée par Mme la députée Marie-Pierre Rixain passe en commission mixte paritaire à l’Assemblée Nationale le mardi 7 novembre 2021 pour obtenir un texte commun aux deux chambres.

Sciences-Po au Féminin s’est mobilisée pour :

  • Rendre obligatoire l’élaboration d’un plan pour l’égalité professionnelle négocié dans l’entreprise ;
  • Appliquer l’obligation de 30% puis 40% de parité dans les comités exécutifs à toutes les entreprises de plus de 250 employés ;
  • Relever de 40 % à 50 % le taux de primo-nominations féminines dans les nominations aux plus hautes responsabilités de l’administration ;
  • Inclure dans les accords de coopération entre établissements scolaires et établissements universitaires des dispositions visant à favoriser une représentation équilibrée entre les femmes et les hommes parmi les filières d’enseignements.

Des centaines d’amendements ont été déposés sur la base de notre travail et de nos rendez-vous avec les représentant.es de la République.

Sciences-Po au Féminin est actrice d’un projet politique au service des femmes. Avec la PPL égalité économique et professionnelle, nous œuvrons pour l’égalité dans la fonction publique, les instances de direction des entreprises, ou encore contre inégalités salariales et de patrimoine.

Retrouvez ici les explications des femmes ayant participé à ce projet :

SPAF analyse les mesures officielles (sur programme) pour l’égalité professionnelle des candidat.es à l’élection présidentielle 2022 : des plus ambitieuses aux défavorables.

Sous l’impulsion du pôle influence/partenariat de SPAF, un groupe de travail non partisan composé de onze bénévoles a analysé l’ensemble des programmes des candidat.es à l’élection présidentielle sous l’angle de l’égalité professionnelle entre les femmes et hommes. Découvrez la méthode développée par SPAF pour cette analyse ci-dessous.

L’analyse globale

Nous constatons, à la suite de ces analyses individuelles, la faiblesse générale de cette thématique dans la plupart des programmes. Selon notre grille d’analyse, seul.es deux candidat.es proposent de vraies mesures pour l’égalité professionnelle ; trois défendent des politiques nuisibles pour l’égalité professionnelle.

Les solutions pour agir en faveur de l’égalité professionnelle sont connues. Il semblerait pourtant que les candidat.es à l’élection présidentielle d’avril 2022 manquent majoritairement d’ambition et d’engagement en sa faveur.