Le Manifeste

Nous sommes des femmes diplômées et étudiantes des Instituts d’Études Politiques (IEP) de France (Aix-en-Provence, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Paris, Rennes, Strasbourg, Toulouse, Saint-Germain-en-Laye). Dans la diversité des campus et grâce à la qualité de nos enseignements, nous avons été formées à devenir des femmes leaders, quel que soit notre domaine d’expertise. Nous avons la chance d’avoir reçu une éducation de qualité et d’avoir été encouragées dans nos aspirations. Reconnaissant la diversité des milieux socio-professionnels, des origines, des religions, des orientations sexuelles, des convictions politiques, des engagements féministes etc, nous avons conscience d’être privilégiées dans notre accès à la culture, à l’éducation, au monde professionnel.

Et nous sommes, malgré tout, confrontées aux discriminations de la vie professionnelle :

  • Les femmes perçoivent, en moyenne en France, un salaire 18,5% moins élevé que celui des hommes. Cet écart de salaire signifie qu’en 2018 les femmes ont travaillé gratuitement à compter du 06 novembre 15h35, alors qu’elles sont pourtant plus éduquées que les hommes.
  • Les femmes restent trop peu représentées dans l’environnement professionnel, et ce quelque soit le secteur (privé ou public).

Seulement 30% des créateurs d’entreprise en France sont des femmes. Or, si autant de femmes que d’hommes aboutissaient dans la création de leur projet entrepreneurial, la France gagnerait +0,4% de croissance par an et +1,9 million d’emplois sur 20 ans. Les dirigeantes ne captent que 2,6% des financements des fonds d’investissement en France, sachant que les équipes de financement ne comptent que 7% de femmes… L’instauration des quotas permet aujourd’hui à l’Assemblée nationale de dénombrer sa plus grande proportion de femmes parlementaires (39% des parlementaires contre 27% à la mandature précédente) mais ne permet pas encore d’atteindre l’équilibre paritaire alors même que les femmes constituent plus de 50% de la population générale.

  • Les femmes sont les victimes d’une société patriarcale qui promeut le sexisme, le harcèlement, et favorise l’objectification du corps des femmes.

80% des femmes sont confrontées au sexisme au travail. Une femme sur 5 est confrontée à une situation de harcèlement sexuel au cours de sa vie professionnelle et 30% des femmes actives victimes ont un certain niveau de responsabilité (professions libérales et cadres supérieures).

  • Les femmes sont discréditées et manquent de modèles.

Les femmes n’occupent qu’environ 15% des postes à responsabilité et aucune femme n’est PDG d’un groupe du CAC40 ou n’a été Présidente de l’Assemblée nationale. Difficile, dans ce contexte, de se projeter en femme leader quand on manque de modèles inspirants.

Pourquoi Sciences-Po au Féminin

Nous sommes persuadées que les femmes sont la plus grande source de talents et de potentiels inexploités du monde. Sciences-Po au Féminin est un réseau qui doit permettre de faire émerger et d’accompagner ces talents tout au long de leur parcours professionnel.

Nous sommes convaincues que rééquilibrer les inégalités structurelles entre les femmes et les hommes passe par la promotion ouverte et massive des femmes par les femmes, qui se rassemblent autour de valeurs communes : sororité, méritocratie, bienveillance, progrès.

Nos missions et nos actions de réseau

Sciences-Po au Féminin est un réseau de femmes, pour les femmes, qui a pour but de :

  • Mettre les femmes en réseau : Nous tissons des liens entre les générations de diplômées et étudiantes des IEP, entre les promotions, entre les campus : à tous les niveaux, nous bénéficions des lumières d’autres diplômées et étudiantes. Chacune apporte sa contribution au groupe : la réussite collective des femmes est permise par les entre-aides individuelles.

↪ Annuaire numérique des diplômées et étudiantes des IEP, mis à jour et sans cesse alimenté ;

↪ Mentoring inter et intra-générationnel ;

  • Être un accélérateur de la réussite des femmes : Pour nous, une femme qui réussit est une femme inspirante parce qu’elle déjoue les codes de son environnement professionnel, qu’elle soulève des enjeux (sociaux, sociétaux, économiques, politiques) majeurs, qu’elle dénonce l’immobilisme, qu’elle donne son avis et exige qu’il soit entendu, qu’elle refuse d’être mise dans une case, qu’elle diffuse de la bienveillance, qu’elle exprime sa gratitude envers d’autres femmes, qu’elle est fière d’être une femme.

↪ Newsletter de promotion des femmes du réseau et de leurs accomplissements ;

↪ Réseaux sociaux dédiés qui relaient les actualités de chacune ;

  • Créer des moments de femmes : Promouvoir les femmes, c’est replacer les femmes et les problématiques spécifiques auxquelles elles font face au coeur des débats et leur donner la parole qu’elles n’ont pas dans la sphère professionnelle, publique, et médiatique.

↪ Conférences, ateliers, workshops, soirées thématiques, plusieurs fois dans l’année ;

↪ Networking entre diplômées et étudiantes autour des défis rencontrés par les adhérentes.

Passer aux actions individuelles et collectives de promotion des femmes

L’égalité des genres semble relativement acquise sur le papier : le sexisme et la misogynie sont majoritairement dénoncés. Mais, dans les faits, les actions manquent : la mise en oeuvre des concepts se fait attendre et les femmes sont toujours victimes d’autant de discriminations. Rejoignez-nous et, ensemble, crevons le plafond de verre !